Veronica Ungureanu

Veronica UngureanuNée à Chișinău, Moldavie, en 1989, Veronica fut tout de suite bercée par les notes, ses parents étant violonistes. Elle démontra ses talents très tôt, posant ses doigts sur un piano dès l’âge de quatre ans. Deux ans plus tard, elle renchérissait en commençant le violon. Dès ses débuts, elle développa une passion pour la musique traditionnelle roumaine et la musique classique européenne. Poursuivant son avancée musicale, elle entra au lycée de musique Ciprian Porumbescu où elle étudia sous la directive de Galina Buinovsky.

Quelques années plus tard, en 2006, elle vint s’installer à Montréal pour y poursuivre son parcours. Elle intégra l’Université de Montréal en 2008 pour apprendre dans la classe d’Eleonara Turovsky. Elle y effectue une maîtrise en musique, au violon, qui sera déposée en 2014. C’est au cours de ces années académiques que Veronica découvrit le klezmer.

Parallèlement, Veronica a développé ses qualités et relations musicales en intégrant l’Orchestre Nouvelle Génération en 2010, ensemble fondé par Yuli Turovsky. En 2013, elle rejoignit le Quatuor Turvosky, baptisé à la mémoire du regretté maestro.

Ces deux dernières années furent particulièrement actives pour Veronica qui a joué en tant que soliste pour l’Orchestre Nouvelle Génération, l’Orchestre Symphonique Interculturel de Montréal et l’Orchestre National de Chambre Organ Hall de Moldavie. Elle a également sorti un album de musique traditionnelle roumaine en 2013, intitulé « Hai, iubirea mea » (Viens, mon amour).

C’est une musicienne accomplie, polyvalente, tant dans le classique que le folklorique. Ses multiples talents font la joie du groupe Kleztory.